Fonds commun genre : Plus de 450 millions de F CFA pour financer les projets de 8 associations et institutions

Le ministre de la femme, de la solidarité nationale et de la famille a procédé, le 28 octobre 2016 à Ouagadougou, au lancement de 8 projets financés par le Fonds commun genre suite à l’appel à projets 2016. D’un montant de plus de 450 millions de F CFA, ce fonds est géré par Diakonia.

Prenant la parole, la représentante du directeur pays de Diakonia, Sara Bazyé a réitéré sa gratitude pour la confiance placée en Diakonia pour assurer la gestion de ce fonds combien important pour le Burkina Faso et pour les acteurs intervenant dans le domaine de la promotion du genre. Elle a en outre adressé ses félicitations aux huit heureux bénéficiaires pour avoir été sélectionnés, et les a invités par la même occasion à travailler pour l’atteinte des résultats. Dans cet ordre d’idées, Mme Bazyé n’a pas manqué de dire aux bénéficiaires qu’ils attendent des rapports orientés résultats de qualité et à temps pour ne pas dire à bonne date. A l’occasion, Diakonia recrutera de concert avec les membres du Fonds commun genre (FCG), un cabinet d’audit qui assurera de l’utilité des ressources conformément au manuel de procédures et au contrat signé avec les documents qui y sont annexés.

« Je suis doublement heureuse car en plus d’avoir été choisie pour patronner cette cérémonie, deux des projets soumis par mon département ont été retenus », a, pour sa part signifié la ministre de la femme, de la solidarité nationale et de la famille, Laure Zongo/Hien. Il s’agit notamment d’un appui au Conseil national pour la promotion du genre sur la transversalité et du secrétariat permanent du Comité national de lutte contre la pratique de l’excision sur la lutte contre l’excision dans les régions frontalières. A l’entendre, les inégalités touchant les femmes et les hommes sont multiples et variables selon les secteurs. Face à une telle situation, les efforts conjugués du gouvernement, des partenaires techniques et financiers, ONG et des associations de développement sont à encourager.

C’est d’ailleurs dans ce cadre que s’inscrit le FCG qui œuvre depuis plus de 10 ans et qui a financé près de 100 projets pour un montant global de plus de 4 milliards de F CFA. « A présent, le FCG veut démontrer sa volonté de poursuivre dans cet élan avec le financement de huit projets pour un montant de plus de 450 millions de F CFA », a précisé la ministre. Ce financement vient compléter celui de 16 autres projets en cours pour un engagement de 1 milliard 590 millions de F CFA.

C’est pourquoi, au nom du gouvernement et en son nom, la ministre a remercié les membres du FCG pour leur soutien sans lequel leur tâche serait plus difficile. Aux partenaires techniques et financiers, elle a sollicité une augmentation des contributions aux fins de soutenir les nombreux partenaires tant de la société civile que des ministères et institutions dont les résultats sont pris en compte par le gouvernement.

 

« Si l’initiative est bonne, porteuse de changement, il n’y a pas de raison qu’on ne trouve pas de financement », a promis la chef de file des partenaires techniques et financiers du FCG, Edwige Adekambi Domingo.

 

Cette assurance a galvanisé davantage les bénéficiaires des différentes associations. Le représentant des bénéficiaires a d’ores et déjà pris l’engagement de mettre en œuvre de manière efficace et efficiente des interventions proposées tout en appliquant les principes de bonne gouvernance et de respect des règles de bonne gestion notamment.

 

Le clou de la cérémonie a été la remise symbolique des chèques aux bénéficiaires.

 

Aïssata Laure G. Sidibé

Lefaso.net

 

Les associations bénéficiaires du Fonds commun genre

 

Secrétariat permanent de lutte contre la pratique de l’excision : 109 463 306 F CFA

 

Secrétariat permanent du Conseil national pour la promotion du genre : 88 000 000 F CFA

 

Institut de recherche en sciences de la santé/Médecine et pharmacopée traditionnelles-Pharmacie  : 61 591 310 F CFA

 

Plate-forme d’actions à la sécurisation des ménages pastoraux  : 50 095 760 F CFA

 

Association tout pour tout Yennenga : 46 782 500 FCFA

 

Programme de marketing social et de communication pour la santé  : 46 428 368 F CFA

 

Association Semfilms : 39 175 050 F CFA

 

Association Koom pour l’autopromotion des femmes du Burkina Faso  : 18 910 000 F CFA