PADEL-B : Des promoteurs de micro-projets reçoivent du matériel et des chèques

Le ministère des Ressources animales et halieutiques a procédé à la remise de matériel et de chèques aux acteurs de l’élevage, le vendredi 14 décembre 2018 à Ouagadougou. Cette remise de matériel s’inscrit dans le cadre du projet d’appui au développement du secteur de l’élevage au Burkina Faso (PADEL-B) en partenariat avec la banque mondiale. La cérémonie était présidée par le ministre Sommanogo Koutou.

Lancé officiellement à Dédougou le 17 mars 2018, le Projet d’appui au développement du secteur de l’élevage au Burkina (PADEL-B) intervient à travers trois composantes que sont l’amélioration de l’accès aux services et aux intrants d’élevage, le développement des chaînes de valeur de l’élevage et la gestion de crise et de coordination de projet.

Le projet, qui a une durée de vie de cinq ans, concerne les treize régions du Burkina. Ce sont 379 microprojets, d’un montant d’environ 500 millions de francs CFA avec une part prévisionnelle sous forme de subvention de 388 millions de francs CFA, qui ont été financés pour la première phase.

Pour la coordinatrice du projet, Dr Mwinyel Jocelyne Rolande Bountoulougou/Somé, l’objectif est d’améliorer la productivité et la commercialisation de la production animale non-pastorale dans les chaînes de valeur ciblées et de renforcer les capacités du pays à répondre aux crises affectant le secteur de l’élevage.

Le matériel constitué entre autres d’équipements informatiques et péri-informatiques, de mobiliers de bureau, de matériel roulant, a été remis aux services techniques déconcentrés.

Une signature de conventions de co-financement de six filières entre les promoteurs du secteur et le PADEL a également marqué la cérémonie, avant la remise des chèques dont la valeur varie en fonction de l’activité.

Ini Sib, qui élève des porcs dans la ville de Gaoua, est récipiendaire d’un chèque d’environ 1 700 000 francs CFA. « C’est le vétérinaire qui m’a informée du projet et j’ai ensuite déposé mon dossier il y a environ deux mois. Aujourd’hui, je suis très contente car je vais pouvoir mieux construire ma porcherie et peut-être me lancer dans l’élevage des bœufs également », a-t-elle confié.

Le ministre a exhorté les différents bénéficiaires à faire un bon usage des subventions et du matériel qui leur a été offerts.

Farida Thiombiano (stagiaire)

Lefaso.net